Accueil du site > Revue Voltaire > Résumés / texte intégral > C > Cambou Pierre > Pierre Cambou, « Le complexe de Palinure dans le conte voltairien (...)

Pierre Cambou, « Le complexe de Palinure dans le conte voltairien »

dimanche 11 janvier 2015, par Myrtille Méricam

Revue Voltaire, 15 (2015), p. 63-71.

Pierre Cambou, « Le complexe de Palinure dans le conte voltairien »

La fréquence du voyage dans le conte voltairien pose la question de l’ingérence du romanesque dans une fiction que l’auteur donne comme idéaliste, exemplaire, d’aucuns ont pu dire « réparatrice ». Vu sous l’angle du récit de formation, voire du picaresque, le voyage ne rouvrirait-il pas la morale du conte traditionnel, caricaturée avec l’habituelle et essentielle désinvolture de Voltaire, sur l’impondérable humain, le convertissant ainsi à la philosophie des Lumières ?

Le questionnement est évidemment masqué et disparaîtrait sous le foisonnement des formes de l’ailleurs, n’était la disqualification du romanesque en relations, revues, histoires expédiées et ressassées. De sorte que le voyage en panne est relayé par des dialogues à bâtons rompus, porteurs d’histoires tout aussi décevantes et sources d’un malaise dont Palinure, mort avant la fin du voyage, serait l’emblématique figure. Mais la fiction problématisée n’est-elle pas vraiment philosophique, comme une triste Propontide après un lumineux Eldorado ?

 
Accueil | Société | Revue Voltaire | Actualité de la recherche | Documentation | Liens | Nous contacter | Devenez membre |
SPIP | | Plan du site | Mentions légales | Crédits | Suivre la vie du site RSS 2.0