Accueil du site > Revue Voltaire > Résumés / texte intégral > P > Pink Gillian > Gillian Pink, « “Stupendous Works” : Voltaire anglographe dans ses notes (...)

Gillian Pink, « “Stupendous Works” : Voltaire anglographe dans ses notes marginales »

jeudi 28 mars 2013, par Myrtille Méricam

Revue Voltaire, 13 (2013), p. 129-139.

Gillian Pink, « “Stupendous Works” : Voltaire anglographe dans ses notes marginales »

Que Voltaire lise et écrive en anglais est une évidence des plus banales. Cet article a pour objectif d’étudier plus précisément la façon dont il lisait et écrivait en anglais en marge des livres de sa bibliothèque, en interrogeant le Corpus des notes marginales. La langue de la note n’est pas toujours identique à la langue de la lecture, et les divergences sur ce plan peuvent être révélatrices. Mais les lectures « anglaises » de Voltaire ne s’articulent pas toutes de la même manière. Entre les pages du Corpus, nous retrouvons le jeune philosophe en train d’apprendre l’anglais, l’écrivain qui puise dans les ouvrages d’outre-Manche pour enrichir son propre travail, le lecteur qui réagit au texte de sa lecture. Le portrait qui en résulte est forcément fragmenté et confronte les limites des renseignements qu’on peut retirer des marginalia.

 
Accueil | Société | Revue Voltaire | Actualité de la recherche | Documentation | Liens | Nous contacter | Devenez membre |
SPIP | | Plan du site | Mentions légales | Crédits | Suivre la vie du site RSS 2.0