Accueil du site > Revue Voltaire > Résumés / texte intégral > I > Imbruglia Girolamo > Girolamo Imbruglia, « Antonio Genovesi lecteur de Voltaire et Montesquieu (...)

Girolamo Imbruglia, « Antonio Genovesi lecteur de Voltaire et Montesquieu »

jeudi 28 mars 2013, par Myrtille Méricam

Revue Voltaire, 13 (2013), p. 267-279.

Girolamo Imbruglia, « Antonio Genovesi lecteur de Voltaire et Montesquieu »

Antonio Genovesi, le plus important philosophe des Lumières italiennes, a été un lecteur passionné de Voltaire et de Montesquieu. Du premier il a surtout pris la critique de la métaphysique théologique et la confiance dans la civilisation moderne ; plus complexe a été sa relation avec Montesquieu. Jusqu’à la fin des années 1750, Genovesi a été un critique de Montesquieu ; mais après la crise de 1764, face au besoin de renouveler les structures de l’État du royaume de Naples, et au besoin de lutter contre le pouvoir de l’Église, il se tourne vers L’Esprit des lois en abandonnant la tradition politique du jurisdictionalisme de Giannone pour penser d’une manière nouvelle le problème de la souveraineté.

 
Accueil | Société | Revue Voltaire | Actualité de la recherche | Documentation | Liens | Nous contacter | Devenez membre |
SPIP | | Plan du site | Mentions légales | Crédits | Suivre la vie du site RSS 2.0