Accueil du site > 3. Revue Voltaire > Résumés / texte intégral > M > Métayer Guillaume > Guillaume Métayer, « Leçon esthétique et lacune philosophique : Nietzsche (...)

Guillaume Métayer, « Leçon esthétique et lacune philosophique : Nietzsche lecteur du Mahomet de Voltaire. »

vendredi 8 octobre 2010, par Admin

Revue Voltaire, 7 (2007), p. 53-88.
Guillaume Métayer, « Leçon esthétique et lacune philosophique : Nietzsche lecteur du Mahomet de Voltaire. »

Cet article part d’une interrogation philologique sur l’origine de l’éloge par Nietzsche d’une tragédie bien précise de Voltaire, Mahomet ou le Fanatisme (1741). La recherche des relais par lesquels Nietzsche a pu connaître ce texte indique un certain nombre de sources et d’intermédiaires, qui permettent de souligner l’imprégnation voltairienne de Nietzsche. Le moment le plus important est la traduction de Mahomet par Goethe pour le théâtre de Weimar. Ce riche contexte weimarien (Schiller adresse des stances au traducteur) infléchit la lecture de Nietzsche du côté de l’esthétique, laissant de côté la philosophie polémique des Lumières : malgré les points communs qu’il développe ailleurs avec l’imagerie et la rhétorique voltairienne, Nietzsche comprend d’abord Mahomet comme l’une des toutes dernières réussites de l’esthétique classique française. A contrario, peu sensible à la stratégie voltairienne d’un Mahomet « masque » de tous les fanatismes et intéressé à défendre les types supérieurs d’humanité, Nietzsche emboîte le pas à un autre grand relais, Napoléon, qui, plus attentif à la véracité historique que typologique, jugeait injuste le traitement voltairien du fondateur de l’islam.

 
Accueil | Société | Revue Voltaire | Actualité de la recherche | Documentation | Liens | Nous contacter | Devenez membre |
SPIP | | Plan du site | Mentions légales | Crédits | Suivre la vie du site RSS 2.0