Accueil du site > Revue Voltaire > Résumés / texte intégral > K > Kopp Robert > Robert Kopp, « Voltaire et les Goncourt : deux visions du siècle de Louis XV. (...)

Robert Kopp, « Voltaire et les Goncourt : deux visions du siècle de Louis XV. »

vendredi 8 octobre 2010, par Admin

Revue Voltaire, 10 (2010), p. 69-80.
Robert Kopp, « Voltaire et les Goncourt : deux visions du siècle de Louis XV. »

Les Goncourt exécraient Voltaire, un « cerveau de garde national ». Ils le tenaient pour responsable, au même titre que Rousseau, des ignominies de 89, qui avaient détruit leur siècle préféré. Mauvais poète, prosateur médiocre, esprit étriqué, il est le digne successeur de Molière et le contraire de Diderot et de La Bruyère, leurs auteurs de prédilection. Toutefois, leur méthode en histoire se situe dans l’exacte continuité de celle de Voltaire. À l’histoire des temps anciens, ils préfèrent l’histoire moderne, à l’histoire politique, ils préfèrent l’histoire des mœurs, au récit des grands événements, ils préfèrent l’anecdote. Exactement comme l’auteur du Siècle de Louis XIV et de l’Essai sur les mœurs. Les Goncourt sont, au même titre que Voltaire, des précurseurs de la « nouvelle histoire ». Tout les rapproche sur le plan de la méthode, mais tout les éloigne de lui sur celui des idées. Sauf celle qui consiste à penser que l’histoire n’obéit à aucune logique et que leur propre époque, par rapport à celle qui précède, est celle d’une décadence. Comme quoi, la détestation masque parfois certaines similitudes.

PDF - 215.5 ko
RV10_Kopp
 
Accueil | Société | Revue Voltaire | Actualité de la recherche | Documentation | Liens | Nous contacter | Devenez membre |
SPIP | | Plan du site | Mentions légales | Crédits | Suivre la vie du site RSS 2.0